Tapisserie et décoration d'intérieur

C’est sous Louis XIII que le métier de tapissier a été unifié. Auparavant on distinguait trois sortes de tapissiers : les tapissiers sarazinois qui tissaient les tapis, les courtepointiers qui travaillaient les étoffes et les crépiniers qui recouvraient les sièges.

 

Au XVIIIe siècle le tapissier était souvent rattaché aux grandes maisons en prenant le titre de « valet-tapissier ».

 

Par la suite le tapissier indépendant travaillait pour sa clientèle particulière et réalisait des travaux de tenture murale, décors de fenêtre, garniture et couverture de sièges. C’est alors qu’il a pris le nom de « tapissier de ville ».

 

De nos jours le métier de tapissier de ville est appelé tapissier-décorateur. Il est impératif de connaître tous les styles anciens et contemporains, de faire des recherches, et proposer aux clients un projet globale afin d’harmoniser entre eux tous les éléments d’un intérieur.